WILLY  COACH - COACH  SPORTIF

PATHOLOGIES PARTICULIÈRES


MON COACH SPORTIF ET MON MAL DE DOS


Depuis longtemps appelé le "mal du siècle", le mal de dos n'est généralement pas irrémédiable.
 
Il existe "schématiquement" 3 façons de se faire mal au dos:

  • La mauvaise posture prolongée (position debout, penché en avant, sur le coté, mal assis, mal couché...).
Ces douleurs insidieuses et sourdes sont dues à la surcharge des articulations, des ligaments et des disques, et s'associent à des contractures chroniques des muscles para-vertébraux augmentant la raideur du dos.

  • Le faux mouvement.C'est le mouvement forcé d'une vertèbre par rapport à sa vertèbre voisine provoquant ainsi une atteinte brutale d'un ligament, d'une articulation ou d'un disque. Ces douleurs provoquent généralement une compensation posturale diminuant ainsi la mobilité du dos. Cette vertèbre qui souffre entraîne une contracture des muscles autour du rachis augmentant la douleur.

  • La répétition du port de charges lourdes.
Si la technique de portage n'est pas corrigée, la pression effectuée au centre du disque devient trop importante. Elle peut entrainer la fuite en arrière d'un fragment de disque est provoquer une hernie discale.

Pour éviter d'entrer dans le cercle vicieux Douleur - Contracture Musculaire - Douleur, apprenez avec Willy Coach les positions et les exercices spécifiques vous permettant de soulager votre dos et les zones de tensions liées à votre posture.

MON COACH SPORTIF ET MON DIABETE

Le diabète est un état d'hyperglycémie chronique dû à un manque d'insuline ou une résistance anormale à l'insuline.
Ses effets sont importants tels que: la fatigue, des douleurs abdominales, des risques vasculaires, un amaigrissement malgré un fort appétit, des infections répétitives, des douleurs aux reins,...
On classifie le diabète de 2 types:

  • Le diabète de type 1 (maladie auto immune sur des personnes prédisposées génétiquement et provoqué par un facteur environnemental tel que le stress, les médicaments, le facteur nutritionnel,...) = 10 % des cas.

  •  Le diabète de type 2 (le plus courant, résistance à l'insuline) = 90 % des cas !

Pour traiter le diabète, il faut prendre ses traitements médicamenteux (injection d'insuline pour le diabète 1), faire de l'exercice physique, avoir un bon équilibre alimentaire, et s'éduquer (comment prendre l'insuline, à quel moment,...).
 
Activités sportives et Diabète de type 1:

la durée de la séance ne doit pas dépasser 1 heure de travail, il faut penser à porter son lecteur de glycémie, du sucre ou une boisson sucrée. Il est intéressant d'évaluer au départ la condition physique de la personne. Il faut éviter des sports violents, de force, solitaire (escalade, surf,...) ou mécaniques mais privilégier les sports d'endurance (cyclisme, natation,...) ou collectifs (basket, foot, volley,...). Enfin, il faut bien penser à s'échauffer et d'utiliser différentes méthodes d'étirements.

Activités sportives et Diabète de type 2:

le traitement diététique sera essentiel afin de bien exécuter les séances, il faut pratiquer des mouvements fluides et contrôlés avec du travail segmentaire puis analytique. Il faut éviter de la musculation à intensité élevée, des exercices avec tête en bas et des activités chocs. Une séance voire 2 par semaine sont suffisants pour commencer l'entraînement d'un sujet diabète de type 2 avec une dizaine d'exercices impliquant les principaux groupes musculaires.


MON COACH SPORTIF ET MON ARTHROSE

L'arthrose est une pathologie osseuse qui touche un grand nombre de personnes. Cette pathologie consiste à une dégénérescence du cartilage articulaire c'est-à-dire que les surfaces articulaires permettant à 2 parties osseuses d'entrer en contact, de s'ajuster et de bouger l'une sur l'autre, n'est plus ou difficilement possible.
Ainsi, l'os situé en dessous n'est plus protégé et les différents mouvements des os et des muscles sont limités. Ces problèmes engendrent des douleurs pour les personnes dans leur vie quotidienne (ex : difficulté de se déplacer). Ces douleurs se manifestent plutôt en fin de journée (les articulations sont douloureuses le soir au moment de s'endormir mais pas le matin ou en pleine nuit).
Plusieurs causes peuvent expliquer cette pathologie : la vieillesse, la sédentarité, l'excès de sport (peu de repos pour le corps), un abus de travail (des positions de travail trop pénibles), l'hygiène de vie (abus d'alcool, de drogues, de malnutrition, peu de sommeil,...), le surpoids, des chocs répétitifs à un endroit particulier du corps, un refermement des trous de conjugaison (endroit où passe le nerf) ou encore des excroissances osseuses (l'ostéocondensation).
L'arthrose peut se retrouver sur la majeure partie du corps comme sur les corps vertébraux de la  colonne vertébrale (ex : arthrose vertébrale au niveau des lombaires) mais aussi fréquemment dans l'épaule, les genoux, les hanches, les chevilles, les coudes et les poignets.

L'entraînement d'un sujet ayant de l'arthrose

Pour la partie cardiovasculaire, il est nécessaire d'éviter les impacts en raison de la pathologie. La marche est très adaptée . Au niveau des cours de fitness, le step, le LIA, le cardio box, le cardio attack sont à éviter ainsi que le biking (notamment pour l'arthrose lombaire car le sujet reste fréquemment en position assise et écrase ses disques intervertébraux).

Pour les exercices de renforcement musculaire pour votre arthrose, je vous ferai un programme personnalisé avec surveillance de votre fréquence cardiaque (ex : gainage des abdominaux, squats statique,...).


MON COACH SPORTIF ET MON OBÉSITÉ

L'obésité est définie si l'excès de graisse est supérieur à 20 % de la masse corporelle chez l'homme et supérieur à 25 % chez la femme (mesure de l'Indice de Masse Corporelle ou I.M.C.), obésité à partir d'une IMC de 25.

Il existe 2 obésités principales : l’androïde (graisse prédominante sur la partie supérieure du corps) et gynoide (graisse dominante au niveau de la partie inférieure du corps).
Les causes de l'obésité sont diverses : l'hérédité, le facteur psychologique, le rôle des hormones.
L'obésité peut ainsi, entraîner des complications : respiratoires, cardio vasculaires, mécanique (liée à l'obésité gynoide), entraîner du diabète,...

Activités physiques pour les personnes présentant des signes d'obésité;

Il est très important d'avoir une bonne hygiène alimentaire et de pratiquer une activité physique régulière. Le sujet doit retrouver sa condition physique (force musculaire, endurance, poids optimum, souplesse, récupération, la précision,...).
Il est pertinent d'élaborer un protocole de 8 semaines avec 24 séances soit 3 séances par semaine pour commencer avec beaucoup de marches. A la fin de ce protocole, il est possible d'intégrer 1 à 2 fois par semaine des exercices de renforcement musculaire sur l'ensemble du corps avec des séries à déterminer selon le ressenti du sujet.


MON COACH SPORTIF ET MA MALADIE CARDIOVASCULAIRE

De nombreuses personnes ont un risque de développer une maladie cardio-vasculaire telle que une angine de poitrine, un accident vasculaire cérébral, un infarctus,...
Si nous ne pouvons pas agir sur certains facteurs qui multiplient ces risques tels que l'âge, les antécédents personnels ou familiaux, il n'en est pas de même pour lutter contre le surpoids, la sédentarité, le tabac, l'hypertension artérielle qui sont également des facteurs agissant directement sur les pathologies du cœur.

Entraînement spécifique pour un sujet présentant des risques cardiaques:

Il est conseillé de l'accompagner un minimum 1 an. Durant cette année, il est recommandé de pratiquer une activité physique 3 fois par semaine en privilégiant de la marche active.
Du renforcement musculaire est également admis, l'intensité de travail est prévue généralement à 50-55 % de la fréquence de réserve du sujet. Il est recommandé d'effectuer une association entre l'éducateur sportif, le médecin, le cardiologue et un nutritionniste, pour un entraînement optimal et efficace auprès du sujet.

Assistant de création de site fourni par  Vistaprint